Calligraphie chinoise

calligraphie chinoise

La tradition veut que les caractères chinois aient été inventés par Cang Jie (~2650). Ses compositions étaient fondées sur l’observation de la nature, c’est pourquoi on disait qu’il avait deux paires d’yeux… mais c’est très probablement une légende. Une autre tradition fait remonter l’invention des caractères à Fuxi, le légendaire premier empereur.
La calligraphie chinoise est le fondement de l’art chinois au sens moderne du terme, la beauté visuelle des idéogrammes, la technique sur laquelle elle s’appuie et les enjeux plastiques qui y sont liés incarnent l’ensemble des préceptes métaphysiques de la culture chinoise. Elle est devenue un art majeur.
C’est bien plus tard, de façon totalement indépendante, que s’est développé en occident l’art de la calligraphie. En Europe, durant tout le Moyen Âge, il a été presque exclusivement réservé aux moines copistes. Par la suite, il fut enseigné à tous sous forme d’écriture à la plume avec les pleins et les déliés.
Durant la même période, l’art islamique va créer une calligraphie spécifique à sa forme d’écriture et en faire un élément des décors en architecture comme sur des objets usuels.
Avec l’apparition de l’imprimerie puis du traitement de texte, la calligraphie a été graduellement remplacée par l’art de la typographie, qui a rendu accessibles les catégories typographiques inséparables de la calligraphie elle-même. Par ailleurs, des calligraphes comme Mediavilla ont redonné à la calligraphie sa vocation artistique.



Laisser un commentaire

l'atelier des orchidées |
galerie ooaks de Nanouette |
artissima |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ART-EMOI
| Salvador Dali
| lessupermanga